Glaucome : une cause de cécité évitable

L’association mondiale du glaucome, qui avait pour habitude de consacrer une journée au glaucome, a décidé depuis 2011 de consacrer, tous les ans, une semaine à cette maladie. Celle-ci s’étalera cette année du 11 au 17 mars, pour permettre aux différentes organisations de multiplier et d’intensifier les opérations de sensibilisation, d’information et d’incitation au dépistage précoce de cette maladie.
Le nombre estimé de personnes aveugles en raison d’un glaucome primitif est de 4,5 millions et représente plus de 12% de la cécité mondiale, et ce chiffre risque de doubler d’ici 2020 en raison du vieillissement de la population (1).

Cette affection sournoise se caractérise généralement par une hypertonie oculaire qui finit par induire une altération du nerf optique. Parmi les facteurs de risque avérés de cette affection : l’élévation de la pression oculaire, l’âge, la prédisposition familiale, l’origine raciale, la forte myopie et la prise prolongée de corticoïdes. Cette maladie diagnostiquée à temps et bien soignée n’aboutit pas nécessairement à la cécité.

L’Association Marocaine du Glaucome (AMG), connue pour les multiples opérations qu’elle a organisées durant les six années écoulées, dont plusieurs caravanes de sensibilisation et de dépistage à travers tout le royaume, innovera cette année en faisant appel à la télémédecine pour toucher une plus grande frange de la population marocaine. Une caravane se rendra dans plusieurs régions pour permettre un meilleur dépistage du glaucome. D’autre part, et grâce aux partenariats conclus entre l’AMG et plusieurs organismes, un centre de traitement et de suivi des malades diabétiques ou glaucomateux nécessiteux ouvrira ses portes à la préfecture Ben Msik à Casablanca. Ce centre sera dédié aux angiographies, aux champs visuels, et aux traitements laser SLT et argon.
Enfin, on ne peut que féliciter l’AMG pour de telles actions citoyennes, tout en espérant que d’autres centres du même genre voient le jour dans différentes régions préservant ainsi la vue à de nombreux malades.

Abderrahim Derraji
(1) Site web de l’OMS : http://www.who.int/

Source: www.pharmacie.ma